Trouve ton pourquoi et fonce

Parce que c’est bien beau de vouloir devenir grand, devenir riche, devenir heureux, atteindre ses objectifs et d’en accomplir bien plus, mais si tu ne connais pas ton Pourquoi, jamais tu ne pourras avancer pas après pas.

Tu vas me dire « c’est quoi encore ça? ». C’est simple, lorsque tu veux entreprendre de devenir meilleur/e, d’être épanoui/e, gagner en confiance, en estime et bien plus, tu as face à toi un objectif si ce n’est pas une liste d’objectifs que tu souhaites accomplir. Toutes ces choses que tu veux atteindre sont des choses que tu aimerais être, faire ou avoir. Ok. Mais pourquoi?

Pourquoi veux-tu être plus confiant? Pourquoi veux-tu faire le prochain marathon? Pourquoi veux-tu avoir ce job? Je veux savoir pourquoi.

Le fait de se poser cette question pour chaque objectif que tu as en tête te pestera de trouver les motivations profondes de tes objectifs. Car sans motivation il n’y pas d’actions réalisées, sans actions pas de résultats, sans résultats pas d’objectifs atteints. Tu me suits?

Il n’y  pas de bonnes ou mauvaises réponses à cette question du pourquoi, le développement personnel est P-E-R-S-O-N-N-E-L, tu n’as et n’auras sûrement les mêmes motivations que tes amis en ce qui concerne tes objectifs et tant mieux. Le but est que ce pourquoi corresponde à tes valeurs, à ce que tu ressens au fond de tes tripes lorsque tu parles de tes objectifs.

Cela permet de faire un choix entre tous les objectifs que vous avez en tête et de savoir quel est la priorité numéro et lequel est atteignable à court terme ou bien celui qui est faisable sur le long terme. Connaître et se remémorer son Pourquoi te permettra de rester motivé quoiqu’il arrive car tu te souviendras combien ça te prends aux tripes et que ce n’est en aucun cas une lubie.

Vouloir devenir meilleur/e n’est pas une lubie, la motivation se travaille et pour être sûre de la nourrir jour après jour tu dois trouver le pourquoi pour chacune de tes objectifs. Une fois trouvé, tu auras déjà en tête la direction à prendre  pour y arriver.

Pourquoi? Pourquoi pas? Pourquoi pas moi? Pourquoi pas maintenant?

Full Love – JG

Publicités

Tu ne peux pas changer le monde et pourtant…

Je pourrais passer mon temps à raconter tout ce qui ne va pas dans le monde, de l’état actuel de notre environnement, de la situation politique qui gouverne notre planète, des égalités homme/femme ou encore de la violence qui tue des personnes tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes.

Et puis après ça, qu’est ce qu’il se passera? 

Il est vrai que le changement n’a jamais été facile que ce soit à l’échelle collective ou bien individuelle. Moi-même, friande des changements, il m’arrive de ne pas vouloir mettre un pied hors de ma zone. Etre ce n’est pas grave.

Ce qu’il se passe dans le monde est loin d’être l’idéal et les médias nous le rappelle tous les jours. Et mon Dieu, combien c’est pesant. Tu ne peux pas changer le monde et pourtant… Tu peux changer le tien. 

Ton monde, ta vie, ta bulle, ta personne. Ta petite personne au milieu de toute cette humanité. Tu peux changer ta vie, tu peux changer la vision de qui tu es et comment tu veux vivre. Tu peux tout changer. N’est-ce pas une nouvelle merveilleuse?

Tenter de changer le monde en se transformant individuellement
peut sembler difficile, mais c’est la seule façon. – Dalaï Lama

Faire en sorte d’améliorer ce qui nous entoure par changer de vision, la façon dont on raisonne et dont on ressent les choses. Apprendre à s’imprégner du positif, le refléter et contaminer notre environnement. Ta vie est ce que tu penses qu’elle est, c’est-à-dire que si tu ne peux pas changer le monde ou les autres, tu peux sans aucun doute changer la vision que tu en as. Changer la manière dont tu souhaites ton futur, c’est le construire plutôt que le rêver (car je le répète encore mais les rêves n’existent pas, seuls les objectifs) et ce, en faisant chaque jour un pas non vers un objectif lointain qui te fais perdre la motivation mais pour la réalisation de ce qui te monopolise l’esprit actuellement. Rendre le monde meilleur, rendre le TIEN meilleur.

Tu ne peux pas changer le monde, et pourtant… tu peux faire de chaque journée une opportunité de rendre ton environnement plus beau. De changer la manière dont tu perçois ton présent en améliorant ta façon de penser et de ressentir les choses. Accepter de les ressentir et ce, de toute leur intensité naturelle. Changer la manière dont tu communiques en prenant conscience des mots et des maux que tu puisses créer chez les autres ou même chez toi. Tu peux rendre ton environnement meilleur en reflétant ce que tu veux trouver autour de toi.

Tu ne peux pas changer le monde, et pourtant… tu peux lui enseigner comment devenir meilleur.

Full Love – JG

5 façons d’avoir la productivité à ton service

La productivité est de rigueur lorsque l’on souhaite atteindre ses objectifs et gagner en performance. Je ne parle pas spécifiquement sur le plan professionnel mais aussi personnel. On les connait tous ces phrases du genre « Je n’ai pas le temps… », « Je ne sais pas par où commencer tellement j’ai de choses à faire… », « Impossible de me concentrer avec les enfants dans mes pieds… ». Et bien d’autres qui donneront plus d’excuses qu’autre chose pour se prendre en main et prendre le plis pour devenir plus productif et rentabiliser sa journée au maximum.

Parce que oui, bien que beaucoup le sachent déjà, peu de personnes y attachent de l’importance. Être productif ne signifie pas devenir une vraie machine, mais de savoir gérer son temps et son énergie pour ne pas travailler plus mais travailler mieux.

Voici quelques points à prendre en compte pour cocher toutes les cases de votre To-do list:

Commencer sa journée plus tôt

Si vous allez voir mes articles précédents (ici ou ), vous verrez combien j’attache de l’importance au matin. Et c’est bien justifié. J’entends bien trop souvent « Je n’ai pas le temps pour faire ça », « il me faudrait plus d’heures dans une journée pour pouvoir le faire » etc. Comment pensez-vous qu’un chef d’entreprise arrive à concilier loisirs, famille et business? En se dédoublant? (mon Dieu que ce serait génial!). Non, il ajoute des heures. Il rallonge ses journées pour pouvoir incorporer les choses qui l’importent beaucoup.

Alors se lever plus tôt permet non seulement de faire des choses dont on n’avait pas le temps avant mais de pouvoir organiser le reste de sa journée avant même que l’on commence à se faire couvrir de dossiers, de tâches de dernières minutes ou d’e-mails à n’en plus finir.

Entrainement physique

Non, vous ne rêvez pas. J’ai bien mis que faire du sport allait vous rendre plus productif. Pourquoi? Par faire votre entrainement (en début de journée est encore mieux), vous allez vous sentir super énergétique même si vous pensez le contraire. La raison est que lorsque vous vous exercez, vos muscles se contractent et produisent une protéine appelée IGF-1 qui va directement dans notre cerveau et crée des réactions chimiques dont une appelée BDNF. Celle-ci permet de stimuler la concentration et votre aptitude à mieux intégrer des informations.

Tout cela semble un peu trop scientifique mais croyez-moi, il y a bien une raison pourquoi les personnes à succès aiment autant s’entraîner dès le matin et toujours être capable d’enchainer 12h de travail.

Faire un plan d’actions

Le propre du coaching est de mettre en place des plans d’action afin de réaliser ses objectifs et de s’épanouir sur le chemin. Lorsque vous entreprenez de rendre votre vie plus productive et enclin au succès, il faut que vous soyez aussi spécifique que possible sur ce que vous souhaitez accomplir.

Vous souhaitez apprendre une nouvelle langue? Vous devez savoir quel type de langue, quand est ce que vous allez commencer, combien de fois par semaine, avec qui, à quel endroit? Si vous n’êtes pas capable de rendre vos objectifs aussi précis que possible alors vous aurez peu de choses d’arriver au bout du compte.

Savoir prioriser les choses

Prioriser est la chose numéro un à faire pour rendre votre productivité réelle. Être multitâches ne vous rendra pas plus efficace bien au contraire. Soyez capable de prioriser et d’être uni-tâche afin d’être concentré, d’utiliser votre énergie à 100% pour UNE chose et le faire bien. Vous verrez à quel point vous serez plus efficace à faire les choses les unes après les autres, en sachant les prioriser et faire les choses les plus agaçantes ou importantes en premier.

Le but n’étant pas de travailler moins mais de travailler mieux.

Connaitre son environnement

Enfin, ce dernier point mais pas des moindres… Il n’y a pas de modèle prédéfini pour devenir productif et avoir une vie efficace et riche en réussite. Il faut tester différentes approches, se tromper puis essayer autrement. Ne vous mettez pas en tête que si un modèle marche pour quelqu’un cela marchera pour vous aussi. Non. Il y a tellement de facteurs qui peuvent différer et rendre les choses plus ou moins challengeant pour vous.

Prenez le temps de voir dans quel environnement est ce que vous vous sentez plus enclin à être productif. Besoin de musique classique? D’un tasse de thé? De votre chat sur les genoux? Besoin d’être seul dans une pièce ou bien au contraire, au milieu d’un café avec les bruits de fond? Chacun sa méthode.

Tu es ce que tu fais, pas ce que tu dis que tu feras.

Full Love – JG

N’oubliez pas de vivre, il paraît ça rend vivant

C’est donc à cause de vous, ou bien grâce à vous, et pour vous que j’écris aujourd’hui. Et puisque je fais ce que je veux dans cet article, je dirais même que vous serez les seuls à comprendre ses mots si vous êtes actuellement à la recherche d’un meilleur équilibre de vie, en quête de performance ou à la chasse du moindre booster de confiance.

Ces dernières années, le développement personnel et professionnel a prit de l’ampleur, si bien qu’aujourd’hui j’ai la chance d’en faire ce métier afin d’accompagner et de montrer à mes clients tout le potentiel qui sommeille en eux. Cependant, la société d’aujourd’hui est la reine lorsqu’il s’agit de performance et de non-échec, elle est sait exactement comment faire naître une pression qui ne devrait pas être. Car le développement personnel est PERSONNEL et non collectif. Il n’y a pas de modèle de développement, il n’y a pas de guide pratique pour atteindre ses objectifs et encore moins de chemins prédéfinis que n’importe qui puisse emprunter. Si c’était le cas tout le monde le ferait, n’est-ce pas?

C’est donc aujourd’hui que je vous écris pour vous rappeler qu’il n’y a pas de deadline dans votre épanouissement, il n’y a pas de limites à votre développement et encore moins de barrières pour atteindre vos objectifs. Travailler sur soi pour devenir meilleur ne devrait pas vous mettre de pression, ne devrait pas vous stresser voire vous rendre anxieux. Vous travaillez dur pour être bien, pour être fier, pour faire ce que vous aimez,  pour vivre comme vous le voulez. Si cela doit prendre des mois voire des années, ça devra prendre ce temps là. Si vous avez des rechutes, si vous avez des loupés et bien je suis ravie de vous dire que HEUREUSEMENT!

Vous êtes une oeuvre d’art en rénovation et ce, pour le reste de votre vie. Le processus ne sera jamais de tout repos et encore moins linéaire. Alors respirez, prenez du recul et vivez bon sang! Vivez!

Vivre est la chose la plus rare. La plupart des gens se contente d’exister.

Full Love – JG

Ensuite? On fait quoi?

Imaginez que tous vos désirs soient satisfaits, que les obstacles ont tous été passés, que vos problèmes deviennent inexistants. Que la vie soit exactement comme vous le souhaitez. Imaginez que vous ayez fait de vos peurs une force, de vos doutes un tremplin. Que votre confiance en soi soit devenue votre véritable arme.

Ce moment où vous n’avez plus besoin de faire d’effort, plus besoin de lutter, qu’allez-vous faire ensuite? Que se passe-t-il après ça? Qu’y-a-t-il qui restera coûte que coûte quand tout ça sera atteint?

Je vous pose ces questions car récemment un de mes clients m’a demandé quelle était l’étape suivante une fois son objectif atteint. J’ai trouvé la question très pertinente car nous passons notre temps à trimer pour atteindre nos objectifs, mais ensuite? Qu’est ce qu’il se passe une fois atteint? Nous arrêtons de vivre? Nous retombons dans nos démons? Nous laissons tomber tous nos efforts?

Non.

Être à la recherche de son épanouissement, de la destination vers où nous voulons aller fait de nous la meilleure personne qu’il soit en termes de motivation, de dévouement et de discipline. La discipline… un mot qui semble un peu barbare et pourtant, qui est primordiale.

Cette aventure est un chemin sans destination finale. Nous nous rendons compte que de voir les résultats attendus de nos efforts crée en nous un désir de faire mieux, d’atteindre autre chose, de devenir autrement et de connaitre différemment. C’est pourquoi, au final, après avoir atteint notre objectif et bien, rien ne s’arrête, tout recommence.

L’envie d’atteindre à nouveau quelque chose, l’envie d’apprendre quelque chose d’autre, l’envie de créer quelque chose de meilleure, l’envie de devenir quelqu’un d’encore meilleur que ce que l’on pensait. Car oui, nous devenons quelqu’un d’autre par la réalisation de nos objectifs.

Atteindre ses objectifs n’est pas signe de point final, mais juste d’un nouveau commencement. D’un commencement perpétuel. S’embarquer dans la recherche d’une meilleure version de soi, c’est de ne plus revenir là où nous avons voulu nous quitter.

Ce que vous obtenez par la réalisation de vos objectifs n’est pas aussi important que ce que vous devenez par la réalisation de vos objectifs.

Full Love – JG

Quand la réalité te rattrape

Commencer mes journées à 5h du matin, aller m’entrainer à 6h, rentrer à la maison pour 7h et commencer ma journée de travail 30min plus tard. Tous les jours. Du Lundi au Dimanche, peut-être jusqu’au Samedi si la folie me prend. Depuis x années.

Ça faisait un an que je pensais devenir entrepreneur, ça fait maintenant un mois que j’ai obtenu mon statut. Un mois aussi que je suis revenue en France pour me lancer dans l’aventure. Ou du moins me jeter dans le vide (et voir comment atterrir plus tard). Je le répète régulièrement à mes clients, mais sans doute pas assez à moi-même ; devenir entrepreneur est un chemin qui ressemble à des “montagnes russes”, les sensations sont folles et les émotions aussi. Mais après plusieurs années à courir et après ces derniers mois à me faire une place sur le marché français, mon corps a craqué. 

Je ne fais plus de sport depuis plusieurs jours maintenant. Je ne peux plus en faire car je me suis blessée et il m’est quasiment impossible de faire trois pas d’affilés sans hurler à la mort (l’exagération à son paroxysme). Vous pouvez me dire que ce n’est rien quelques jours de repos, mais pour moi, pour mon quotidien, c’est le bout du monde. Je ne sais même plus comment c’est de ne rien faire et de se reposer.

A force de vouloir être dans la performance et de courir après le temps par peur de justement manquer de temps, je me retrouve à devoir freiner malgré moi car la sonnette d’alarme s’est déclenchée. A repousser au lendemain, surlendemain, au mois prochain le moment où je me déconnecterai et me reposerai, me voilà à freiner de force parce que mon corps ne suit plus. Quelle belle ironie du sort. 

Être coach en développement personnel ne m’est pas tombé dessus du jour au lendemain. Avant ça, je me suis moi-même coachée et j’ai appris de mes erreurs. J’ai réussi à bâtir de mes propres mains la vie que je souhaitais et le principe du développement personnel, c’est justement le développement. Le développement perpétuel. Car devenir une meilleure version de soi-même, c’est continuer à travailler dessus et aujourd’hui encore j’apprends de mes limites, j’apprends comment améliorer les choses. Choses que j’apporterai ensuite à mes clients qui rencontreront le même challenge. 

Cet article est une façon pour moi d’extérioriser les choses et de mettre par écrit ce qu’il se passe. Non seulement pour moi-même et en prendre conscience. Mais aussi pour que vous compreniez que coacher ne signifie pas que nous avons atteint notre développement et que nous pouvons tout apporter. Un coach travaille sans cesse sur soi et rencontre tous les jours des challenges. La seule différence c’est qu’il est préparé à les rencontrer et à les appréhender, bien que ce soit plus difficile que prévu parfois. Le principal est d’accueillir les challenges comme des opportunités de faire mieux et de faire en sorte que ça ne se reproduise pas.

Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était et aie confiance en ce qui sera.

Full Love – JG

Finalement, cette vie a réussi à me plaire

Cela fait un peu plus d’un mois à l’heure où j’écris cet article que je suis revenue de Londres et que j’ai décidé de continuer mon développement dans mon pays. Je n’ai pas réalisé une seule seconde (erreur du débutant vous pourriez me dire…) que je ne déménageais pas mes affaires dans une autre ville, ou que je retournais à mes fondations pour y apporter l’expérience que j’ai gagné en Angleterre, mais que je changeais radicalement de vie. Je n’ai pensé une seule seconde que je ne changeais pas de page, mais plutôt de chapitre voire même de livre. Et je me suis prise une belle claque dans la gueule pour le coup.

Mais finalement, cette vie a réussi à me plaire. J’ai beau me dire que je repartirai volontiers à Londres, ma vie française est quand même plutôt agréable voire même excitante.

J’ai la chance de pouvoir travailler où je veux, quand je veux et avec qui je veux. J’ai la chance de contrôler entièrement mes journées. De travailler à 6h du matin pour finir ma journée de travail à 13h et partir en coup de vent sur les côtes pour profiter de la mer. J’ai la chance de pouvoir nourrir mon inspiration jour après jour parce que je suis épanouie, parce que j’aime ce que je transmets et j’adore l’effet que ça me fait. Et oui, finalement cette vie a réussi à me plaire. 

Sortir de sa zone de confort, j’en suis en plein dedans. La chose que je n’avais pas anticipé c’était l’atterrissage après avoir décidé de faire le grand saut. Et pour le coup, il a été brutal. La vie londonienne et la vie française sont complètement opposées. Et pourtant, cette a vie a réussi à me plaire. Pourquoi? Parce que je me prouve une fois de plus que la seule personne capable de prendre ma vie en main c’est bien moi et personne d’autre. Qu’une fois de plus, se développer soi-même demande à se sentir inconfortable voire même effrayée. Mais ça vaut tellement coup…

Après un mois de retour à la vie française, bien que la transition soit difficile et qu’il me faudra plusieurs mois pour m’y faire, je suis ravie de sentir les bonnes ondes qui se trament autour de moi. Les nouvelles rencontres, la découverte de personnes avec le même état d’esprit que moi, les challenges du marché français (ce qui me permet d’en créer des opportunités), la stabilité dans ma vie personnelle (enfin!), les projets qui deviennent réalisables voire même enfin réalisés. Toutes ces choses qui rendent mon retour palpitant et surtout à sensations fortes et finalement, cette nouvelle vie va réussir à me plaire.

Il n’y a que deux conduites avec la vie : Ou on la rêve ou on l’accomplit.

Full Love – JG