Pardonne-toi aujourd’hui et tu deviendras meilleur/e demain

Paysage avec un cheval dans un champ dans les montagnes, temps nuageux, début d'un orage.

Tu ne te rends pas compte à quel point tu peux être dur/e, que tu peux être trop exigeant/e avec toi-même. Mais est-ce que tu réalises que tu es une pièce d’art en perpétuel approfondissement, un projet de grande ampleur qui demandera des retouches tout au long de sa vie? Tu n’es pas une machine, tu respires, tu ressens, tu vis, tu as le droit et tu DOIS te louper parfois.

Ce n’est pas en étant tolérance zéro avec toi-même que tu trouveras un terrain d’entente et que tu apprécieras la personne que tu es et que tu seras. Alors fais un pas en arrière, prends du recul, assis-toi et pardonnes-toi les « loupés » que tu as fais car cela fais partie du processus et sans trébuchement il n’y aurait jamais de développement.

Je le répète souvent au travers de mes séances avec mes clients mais tu es et tu resteras la personne avec qui tu auras la plus forte et profonde relation, de qui tu auras le plus fort des soutiens. Alors accepte de te tordre la cheville, de boiter un peu sur le chemin avant de repartir de plus bel. Il n’y a pas de routes sans virages ni sans déviations, il n’a jamais été démontré que de vouloir atteindre ses objectifs allait pouvoir se faire en mode  « auto-pilote » et que le chemin allait être une nationale.

Comprend qu’il n’y a pas d’apprentissage sans erreur, pas de meilleurs résultats sans supprimer les moins performants, pas de satisfaction sans challenges, pas de fierté sans efforts, pas de réalité sans des piqûres de rappel.

S’il te plaît ne t’arrêtes jamais, même lorsque le monde entier est contre toi, lorsque le temps te tombe dessus, lorsque tes plans deviennent des morceaux de papiers au fond de la poubelle. S’il te plaît ne t’arrêtes pas en chemin alors que tu te rapproches un peu plus chaque jour là où tu souhaites arriver. Ne t’arrêtes jamais de croire en toi, en ce que tu entreprends et en ce que tes tripes te disent. Tu l’as au fond de toi, tu as la force qu’il te faut pour y arriver, la passion, la persévérance, l’acharnement. Sois juste indulgent/e, les choses prennent du temps, devenir meilleur/e aussi. Rien ne vient au cours de la nuit mais dans la régularité et la conviction.

La chute n’est pas un échec. Un échec, c’est de rester là où on est tombé.

Full Love – JG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s